A la une
francois hollande
Cyclotron : Une rivalité Guadeloupe-Martinique alimentée par François Hollande ? #Santé

Lors de sa visite hier en Martinique, François Hollande a fait une déclaration qui a provoqué des remous pour rien.

 

francois hollande

Contexte

Cela faisait plusieurs mois que les deux îles se divisaient sur l’implantation d’un cyclotron, qui aurait permis de réaliser un produit utilisé par les scanners TepScan, servant à détecter les cellules cancéreuses. Ce produit a une durée de vie limitée de 4h, donc la localisation du cyclotron est stratégique.

Le souhait de l’implanter en Martinique daterait de 2007 et aurait été le fruit d’un consensus entre les services de santé de Martinique Guadeloupe et Guyane. L’île avait comme argument d’avoir une position centrale idéale pour alimenter la Guadeloupe et Guyane en moins de 4h. Le projet guadeloupéen, plus récent, risquait d’isoler  la Guyane et proposait  l’implantation d’un ou plusieurs petit(s) cyclotron(s), potentiellement dangereux.
Par ailleurs, le projet martiniquais avait une portée caribéenne, puisque la Barbade et Trinidad souhaitaient que le cyclotron martiniquais alimente leurs scanners, chez eux.

Des tensions pour rien

Durant son discours face aux élus martiniquais, le Président a tranché sur la question en affirmant que l’Etat allait soutenir le projet martiniquais, tout en donnant l’impression que la Guadeloupe devait se débrouiller seule « avec son financement propre », si elle tenait tant à avoir un cyclotron. Or, quelques heures plus tard, en Guadeloupe, il a affirmé soutenir aussi l’implantation du cyclotron dans l’archipel guadeloupéen.
Autrement dit, la Martinique et la Guadeloupe auront leurs propres cyclotrons, qui alimenteront leurs scanners. La différence est uniquement dans le mode de financement. Le projet martiniquais sera entièrement soutenu par l’Etat, alors que la Guadeloupe sera en partie soutenue par l’Etat, et devra aller chercher des fonds supplémentaires.

Mais le mal est fait. En affirmant que la Guadeloupe devait se débrouiller seul, il a provoqué des éclats de rire dans l’assistance martiniquaise, ce qui a provoqué un malaise sur les réseaux sociaux. Les martiniquais se moquaient-ils des guadeloupéens ? Moi qui tiens à l’unité entre les deux territoires, j’ai été irrité.

La Martinique est favorisée financièrement ? Non

François Hollande s’est sans doute rattrapé en affirmant en Guadeloupe que le cyclotron serait soutenu par l’Etat, mais la différence dans le mode de financement maintien la polémique sur les réseaux sociaux. Pourquoi la Guadeloupe devrait payer ce cyclotron en partie avec ses propres fonds alors que la Martinique ne payera « rien » ?
La Martinique est privilégiée diront certains, tout en oubliant que la Guadeloupe aura un CHU flambant neuf entièrement financé par l’Etat 600 millions d’euros. Sur ce sujet, c’est au tour de la Martinique d’aller chercher des fonds, pour reconstruire qu’une partie de son CHU, dont la fin du chantier devrait avoir lieu dans moins d’un an.

CHU prévu en Guadeloupe pour 2020 - AS.Architecture-Studio 

CHU-Guadeloupe-Abymes-Perrin

 

Plateau Technique du CHU de Martinique ( livraison début 2016)

 

CHU Martinique

Une question : Pourquoi ?

Du coup, il y a de quoi s’interroger, est-ce une erreur de communication de François Hollande ? Pourquoi donner l’impression face aux élus de la Martinique que la Guadeloupe va se débrouiller ? Pourquoi alimenter les polémiques entre les deux îles ?
Cette visite de François Hollande détruit l’apaisement progressif des tensions entre les îles malgré les tensions sur les cyclotrons, mais aussi l’université des Antilles, l’extension des deux ports et les fonds INTERREG. On parle déjà de l’art de diviser, pour mieux régner.

Gaeth

Courtesy : Jack Rabbit Slim’s